Introspection Gérard Früh
Prémonition appolinarienne
N° 3086 - 55 x 71
Introspection Gérard Früh
Time lalancing
N° 3053 - 55 x 71
Introspection Gérard Früh
Sortilège d'amour
N° 3003A - 1975 - crayon - papier - A4
Introspection Gérard Früh
Family tree
N° 3040 - 15 x 20.5
Introspection Gérard Früh
Visage
N° 3030 - 62.5 x 42.5
Introspection Gérard Früh
Regard perdu
N° 3051 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Masqué
N° 3050 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Silences
N° 3052 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Le rêve d'Ulysse
N° 3054 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Toi et moi
N° 3078 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Spacemen
N° 3076 - 41x54.5
Introspection Gérard Früh
Ne rien dire
N° 3074 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Conjonction
N° 3080 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Mehary
N° 3081 - 46 x 62
Introspection Gérard Früh
Identité perdue
N° 3089 - 55 x 71
Introspection Gérard Früh
Ombre précédente
N° 3091 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
Toi magique
N° 3093 - 41 x 54.5
Introspection Gérard Früh
En route vers Vega
N° 3071 - 41 x 75
Introspection Gérard Früh
Grand père renait du subconscient
N° 3055 - 55 x 71
Introspection Gérard Früh
Gardiens de la clarté
N° 3010-03A0001 - 1986 - papier - A3
commander >

Introspection

L’expression en noir et blanc est puissante et suggestive

Echapper au pragmatisme rigide en associant au dessin automatique le charcoal et ses dégradés évolutifs non calculés me convient.
Par ailleurs j’aime les dessins noirs et blancs de Seurat qui ouvrent l’espace au rêve. Ses silhouettes sombres m’ont impressionné par leur présence forte.
Le MOI est présent dans ces dessins.
La reproduction photo de qualité, à encre ultrachrome et encres résistante aux UV, a pour but de rétablir le contraste d’origine quelque peu érodé depuis la date des premières créations (années 1980)

D’un léger enchevêtrement de lignes posées intuitivement sur une feuille de papier je fais apparaître « quelque chose » qui m’inspire.
Ainsi du noir profond au blanc de la feuille, en passant par toutes les transitions grises utiles je crée un espace qui m’appartient.
Le contact n’est il pas une de nos préoccupations permanentes ?
Le rêve ne fait il pas partie des meilleurs moments vécus ?

Médium utilisé : crayon Conté, charcoal
Support :
– plastique rigide épaisseur 5 mm
– mousse comprimée épaisseur 10mm
– plaques rigides épaisseur 3 mm (alu / plastique)